LA STIMULATION DE LA MEMOIRE:

Ce qui stimule et entretient le mieux notre mémoire, et plus largement le bon fonctionnement de notre cerveau, n’est jamais ce que l’on croit.
Spontanément, pour entretenir vos neurones, vous allez avoir tendance à vous remettre dans la situation de l’élève à l’école. En apprenant une liste de mots, par exemple, vous allez stimuler votre mémoire de travail, votre mémoire sémantique et vous ennuyer un peu au passage.

Ce n’est pas une mauvaise chose mais ce n’est pas vraiment stimulant. La mémoire c’est à la fois, plus complexe et plus intéressant que cela.
La mémoire n’est pas logée dans un coin du cerveau mais implique la totalité de cet organe. Le souvenir d’une madeleine c’est un mot, une texture, une odeur, un goût et pourquoi pas un souvenir personnel. C’est tout cela la mémoire et elle se stimule dans la vie et avec plaisir.

L’ART POUR PRÉVENIR LES PERTES DE MÉMOIRE

LA METHODOLOGIE ARTZ :

Depuis 15 ans, ARTZ a bâti une méthodologie de stimulation cognitive et conçue, à partir d’elle, un ensemble vaste de commentaires d’œuvres. stimuler la mémoire et le raisonnement en s’appuyant sur leurs fonctionnements.

A travers un guidage pas à pas, la personne découvre, par elle-même et de manière approfondie, le sens ou les sens possibles d’une œuvre et partage les expériences de son vécu. L’histoire de l’art n’est pas employée pour instruire mais pour construire une exploration et des raisonnements personnels. A partir de cette méthodologie, près de 500 commentaires d’œuvres ont été établis.

ARTZ VOUS PROPOSE :

Selon vos goûts et votre situation géographique, ARTZ vous propose de visiter des musées ou de participer à des visites en ligne depuis votre salon et via votre ordinateur ou encore au sein de votre mairie. Lors de chaque activité, ARTZ mobilise une conférencière formée à sa méthodologie et à l’histoire de l’art.

A travers ces visites, vous stimulez votre mémoire et vous entrainez votre cerveau de manière ludique. Vous découvrez la différence entre les oublis normaux, liés à l’âge, et les oublis pathologiques. Vous mettez en place des stratégies vous permettant de mieux mobiliser vos souvenirs. Enfin, vous faites de belles rencontres avec les participants et avec les œuvres.

« Les visites sont vraiment formidables ! Je fais de belles découvertes en art et avec les autres participants. J’apprécie le fait de ne commenter que quelques œuvres à chaque fois au lieu de me « gaver » de tableaux en circulant seule de salle en salle.

Ces visites me permettent de travailler ma mémoire à travers les œuvres. J’acquiers de nouvelles connaissances et les parcours réservent de belles surprises. »

N’attendez pas pour faire évaluer votre mémoire. C’est utile car, le plus tôt vous saurez, le plus longtemps vous maintiendrez votre autonomie.

L’ART POUR RALENTIR LE DECLIN COGNITIF

LA METHODOLOGIE ARTZ :

Depuis 15 ans, ARTZ accompagne des personnes atteintes d’une maladie neuro-évolutive dans des activités culturelles adaptées. La présence constante d’un bénévole ou d’un volontaire auprès de chaque participant permet de compenser les capacités cognitives atteintes et de stimuler, le plus que possible, toutes les facultés persistantes.

La méthodologie ARTZ permet d’entretenir les capacités relationnelles, la richesse du vocabulaire et les capacités de reconnaissance visuelle. Elle soutient la mise en place de stratégies de compensation pour retrouver ses souvenirs, pour ancrer de nouvelles informations en mémoire, pour bâtir un raisonnement et pour continuer de s’exprimer malgré le manque du mot.

ARTZ VOUS PROPOSE :

ARTZ propose aux personnes atteintes d’un maladie neuro-évolutive de visiter des musées ou de participer à des visites en ligne depuis leur salon et via un ordinateur. L’association mobilise des bénévoles et des volontaires pour les accompagner. En plus de leur présence sympathique et chaleureuse, ils permettent de pallier aux éventuelles difficultés d’orientation dans le temps et dans l’espace, de faciliter la planification des activités et d’aider au rappel des rendez-vous.

A travers ces visites, les capacités cognitives sont stimulées et le déclin freiné. Les aidants familiaux bénéficient de temps libre et de l’opportunité de développer leur compréhension de la pathologie ce qui améliore souvent la qualité des relations au quotidien.

« Il est très enthousiaste pendant la visite. L’art et la culture le passionne. Je discute longtemps avec lui des interprétations des œuvres mais aussi de la vie en général. Je sais que ma venue lui fait du bien»

« Cette sortie me libère moi et me détend, car je le sais heureux. Pour moi, c’est réconfortant de le savoir heureux et en sécurité. »

« Il serait bon de multiplier les activités. Certaines difficultés viennent justement du manque d’activités car mon épouse en souffre ».

Pour freiner le déclin cognitif et maintenir votre autonomie le plus longtemps possible, de nombreuses aides existent. Découvrez-les.

ARTZ C’EST : 15 ANNEES D’EXPERIENCE DE LA STIMULATION COGNITIVE
DES PERSONNES ATTEINTS D’UNE PATHOLOGIE NEURO-EVOLUTIVE

POUR DES ACTIVITES EN PRESENTIEL, DECOUVREZ NOS LIEUX D’INTERVENTIONS

FOIRE AUX QUESTIONS

-Quel est le profil des personnes accompagnées ?

Les personnes accompagnées sont des personnes qui demeurent relativement autonomes mais qui ont besoin du soutien d’un bénévole pour les accompagner dans une activité et veiller à leur sécurité, bien-être et confort.

-Combien de temps dure chaque activité?

Les activités durent une heure et demie et commencent toujours à 14h00.

-Est-ce que les activités sont gratuites ?

Les activités sont intégralement gratuites. Seule une adhésion d’un montant de 15 euros est requise chaque année.

-Est-ce qu'on peut bénéficier des activités en Maisons de retraite ?

Les bénévoles sont le plus souvent des étudiants, de jeunes retraités ou des salariés issus de l’entreprise. Ils sont formés et encadrés par l’association.

-Est-ce que l'on peut bénéficier des activités si on habite en région ?

L’association est fortement soutenue par l’Agence régionale de santé et bénéficie de partenariats avec un large réseau de professionnels de santé. Elle forme les conférenciers de la Réunion des Musées Nationaux à la spécificité de son public et intervient dans une dizaine de musées partenaires.

-Combien de temps peut-on profiter des activités de l'association ?

Les personnes malades sont accompagnées en moyenne entre 2 et 3 ans.

-Est-ce que les activités sont payantes ?

L’association sollicite les proches aidants afin d’avoir des informations précises sur la personne malade. Ceci dans le but de l’accompagner le mieux possible. Une fois ces informations fournies, elle sollicite les aidants tous les trois mois pour valider la proposition d’une nouvelle activité.

- Quelles sont les raisons de l’arrêt des accompagnements ?

L’arrêt de l’accompagnement correspond à l’avancée des troubles et aux limites de l’accompagnement bénévole.